Glissières Mobiles autotractées
  • Barrière de déviation traditionnelle 

  


Nos barrières ont été installées sur les autoroutes Suisses dans les cantons de Genève, Jura, Neuchâtel et Vaud. Dans le cas normal elles sont constituées de deux demi-barrières de 35 mètres chacune avec un profil du type New-Jersey. Elles pivotent aux extrémités et sont verrouillées au repos au milieu.


  • Barrières en courbe




Nos barrières peuvent aussi être installées en courbe. Les rayons de quelques centaines de mètres sont dans ce cas liés à un dévers de la chaussée. Une difficulté supplémentaire est parfois constituée par le décalage des voies de roulement avec une berme centrale de dévers inversé.


  • Chevauchement d'un peigne de dilatation sur un pont ou un viaduc




Un cas très particulier est constitué par l'installation située à l'extrémité sud du viaduc "Route des Jeunes" à Genève. Une barrière chevauche le peigne de dilatation du viaduc long de 241 mètres. Pour des motifs de gestion de trafic il n'a pas été possible de localiser cette barrière entièrement sur le viaduc ou sur terre ferme. Par le fait que les deux demi-barrières sont verrouillées au milieu, l'extrémité pivotante située sur terre ferme a été montée sur une glissière motorisée. Cet axe de pivotement peut ainsi être asservi à la dilatation du viaduc. Une tolérance dans le système de contrôle des mouvements du viaduc de +/-18mm permet d'occulter les déplacements de petite amplitude en cas de température stable. En moyenne sur une année le pivot ne sera actionné que tous les 3 jours


  • Barrières téléscopiques




Pour les cas où la longueur disponible pour une barrière de 70 mètres serait insuffisante, nous avons développé une barrière télescopique. La longueur en position ouverte peut être ainsi prolongé de env. 11m.


  • Barrières avancées


Ces installations servent à la modifier rapidement un régime de circulation par l’ouverture des passages sur bande médiane des deux côtés de tunnels autoroutiers. Le trafic ainsi établi est bidirectionnel dans un tube alors que l’autre est sécurisé pour des travaux d’entretien.


  

En cas de déviation de trafic, il doit d'abord être réduit en amont sur une voie de roulement. Nous avons développé pour ce besoin une barrière courte à monter sur les glissières fixes ou autonomes. On peut ainsi renoncer à l'immobilisation d'un véhicule pour cette signalisation.


  • Barrières legères




Dans divers cas les exigences de sévérité quand au niveau de retenue sont réduites. Nous avons développé des barrières légères fonctionnant sur le même principe que les barrières lourdes décrites ci-dessus.


  • Installation sur des autoroutes en service




En général les barrières de déviation sont installées sur des autoroutes en construction, le montage peut se faire sans contrainte dues au trafic. Sur l'autoroute de contournement de Genève nous avons installé, dans le cadre d'une rénovation, des barrières sans interruption du trafic. Le montage des ancrages préfabriqués et le raccordement des barrières a pu se faire en quelques jours.
Depuis 1997

14 ans d’expérience

Certifié CE depuis 2007